AUTRES PRODUCTIONS

Depuis sa création en 1994, Alias a produit plus d'une vingtaine de spectacles, donné près de 500 représentations, dans une vingtaine de pays d'Europe, Afrique, Asie, Amérique du Nord et du Sud.
Infos

AUTRES PRODUCTIONS

"Dans une société totalement saine, la folie est la seule liberté." J.G.Ballard

"Il ne faut pas rater la compagnie Alias. Elle donne envie, le lendemain, d'aller au bureau avec la cravate moins serrée. Juste pour respirer." L'Orient le jour, Liban


  • 1994 – En manque
    1995 – Moving a perhaps
    1996 – Contrecoup
    1998 – On ne peut pas toujours être en apnée
    1999 – Le spectacle du temps 31.12.1999
    2000 – De beaux restes
    2000 – Mr. Winter
    2001 – L’odeur du voisin
    2003 – Le poids des éponges
    2003 – Escucha mi cantar
    2004 – Vaguement derrière
    2005 – 0.5‰
    2005 – I want to go home
    2006 – Frankenstein !
    2007 – Approcher la poussière
    2008 – L’Ange du foyer
    2009 – O avesso do avesso
    2009 – Camelô
    2010 – All included
    2010 – Don’t stay in the middle of the road
    2010 – Romeo et Juliette (avec le Ballet Junior)
    2011 – Les Cabots


  • De 1994 à aujourd’hui, l’aventure d’Alias est celle d’une compagnie genevoise qui a su trouver, dès sa première création, un public qui lui est resté fidèle durant plus de vingt années de recherches stylistiques surprenantes, de découvertes chorégraphiques ébouriffantes et d’un imaginaire scénographique débordant !

    Avec sa compagnie, Guilherme Botelho traite des grands thèmes de la condition humaine, pendant que ses pièces paraissent sonder l’âme humaine au plus près: quête éperdue de l’amour dans sa première création, En manque; violence conjugale, masques des apparences dans Contrecoup; manipulations génétiques dans Frankenstein! Le principe de répétition caractérise Approcher la poussière et le chorégraphe marque l’esprit du grand public en créant le 31 décembre 1999 sur l’immense plaine de Plainpalais à Genève Le Spectacle du temps, qui ponctue le passage vers le nouveau millénaire.

    La notion de destin est présente à travers toute son œuvre par la voie de l’accident et d’éléments qui tombent du ciel: eau, papier, neige, plaques de plâtre… Les décors de ses précédents spectacles sont souvent impressionnants et impriment des images indélébiles dans l’esprit des spectateurs: on pense ainsi à cette pièce qui se remplit d’eau dans Moving a perhaps, à l’immense vague immobile de Vaguement derrière, spectacle entré au répertoire du Ballet du Tanztheater Bielefeld en 2010, ou encore à la neige recouvrant tout le plateau de O avesso do avesso.